boucle d'oreille

Tout savoir sur les différents types de boucles d’oreilles

Depuis des milliers d’années, les boucles d’oreilles subliment le visage des femmes, venant se loger au niveau du lobe, sur le contour de l’oreille ou encore jusque dans le cou. Bijou incontournable, ces fameuses boucles se déclinent dans un large éventail de modèles à choisir selon les goûts, mais aussi en fonction de la forme du visage. Découvrons-les ensemble.

Les boucles d’oreilles traditionnelles

Les puces d’oreilles

Très courant, ce type de boucles d’oreilles se place juste au niveau du lobe, l’habillant d’une pierre, d’une perle ou d’un motif particulier. Les puces s’attachent par le biais d’une tige et d’un fermoir parfaitement invisibles, donnant ainsi l’impression qu’elles reposent à même la peau.
Elles ont l’avantage de se porter très facilement au quotidien, avec toutes les tenues, et d’aller à toutes les formes de visages. Elles sont aussi relativement discrètes, très confortables et légères.

Les anneaux

Aussi connues sous le nom de « Créoles », ces boucles d’oreilles font leur retour en force depuis l’année dernière. Traditionnellement, il s’agit d’une fine tige en métal insérée au niveau du lobe, affichant une forme circulaire (la plus courante) ou parfois semi-circulaire. L’origine des créoles remonte très loin dans l’histoire.

Aujourd’hui, elles se présentent dans un choix de looks très variés, allant des petites créations aux très grands anneaux, des fins aux plus épais, simples ou avec des finitions particulières (ciselés, gravées, etc.).

Les pendantes

La boucle d’oreille pendante, comme son nom l’indique, va pendre dans le cou et donc dépasser le lobe. La longueur est plus ou moins importante selon les modèles, avec des créations fines et délicates, à d’autres plus volumineuses, arborant parfois de belles pierres ou d’autres matériaux (perles de couleur par exemple).

Les boucles pendantes s’accrochent via une tige recourbée présentant la forme d’un crochet.

Les dormeuses

Ce type de boucles d’oreilles était autrefois destiné à être porté la nuit pour éviter que le trou de perçage ne se rebouche et pour ne pas blesser la peau dans cette zone. C’est pour cette raison qu’on les nomme « dormeuses ». Aujourd’hui elles sont surtout portées le jour.

D’aspect, elles présentent un fermoir en forme de crochet, complété d’une tige plate venant se rabattre dessus afin de pas les perdre. Il s’agit majoritairement de modèles dépassant légèrement du lobe, souvent agrémentés d’une pierre, d’une perle ou d’un petit pendant.

Les clips

Ce type de boucles d’oreilles s’adresse aux personnes qui n’ont pas les oreilles percées. Un peu à la manière d’une pince, le fermoir est composé d’une surface douce et plate reposant sur la partie avant du lobe, tandis qu’une autre partie vient se rabattre à l’arrière pour que la boucle puisse tenir. Les clips s’adaptent à tous les types de boucles d’oreilles, mais peuvent être douloureux si le modèle est trop lourd.

Ear cuff : la nouvelle boucle d’oreilles tendance

Le ear cuff, ou « manchette d’oreilles », bouscule les codes traditionnels de la boucle d’oreille qui, au lieu de se contenter du simple lobe, épouse désormais tout le contour de l’oreille. Depuis quelques saisons, ce modèle orne les oreilles féminines avec caractère, pour une allure à la fois rock et sensuelle. Il se décline dans un très large choix de créations allant des plus minimalistes aux plus sophistiquées.

Ce type de boucle se porte sur une seule oreille pour éviter faire trop chargé, l’autre oreille pouvant par exemple n’afficher qu’une puce ou un simple petit anneau.

Enfin, le ear cuff a l’avantage de ne pas forcement nécessiter un piercing au niveau du cartilage, car de nombreuses pièces peuvent facilement se clipser.