certificat diamant

Comprendre votre certificat de diamant

Sauf si vous êtes expert en la matière, il est difficile de déterminer la valeur d’un diamant à l’œil nu. Pour cela, il vous faut un certificat établi par un laboratoire afin d’être certain de la qualité mais aussi du prix de votre pierre. Voici donc ce qu’il faut savoir sur ce fameux document.

Le certificat est un papier délivré par plusieurs laboratoires gemmologiques indépendants et rédigé par des diamantaires. Les informations qu’il contient permettent de connaître la qualité et l’authenticité d’un diamant dont il établit les caractéristiques précises, notamment les fameux 4C (Taille, Clarté, Couleur et Carat). Ce sont ces mêmes caractéristiques qui vont influencer le prix du diamant et vous éviter ainsi de choisir une gemme plus chère que ce qu’elle ne vaut.

Avant d’acheter votre diamant, le site Valuae recommande de ne pas hésiter à demander le certificat au bijoutier et à comparer les caractéristiques de plusieurs laboratoires. Ceux-ci doivent être reconnu pour vous assurer de la fiabilité du document.

Les trois plus importants laboratoires dans le monde sont :

GIA (Gemological Institute of America)

Véritable référence, cet organisme est le plus réputé de tous. C’est lui qui créa les 4C en 1940 ainsi qu’un système de normes pour évaluer les diamants (International Diamond Grading System). Ses certificats mentionnent toutes les caractéristiques de la pierre : forme, taille, dimensions, poids, couleur, clarté, degré de taille, finition et fluorescence. Le GIA propose également de graver au laser le numéro du certificat sur le rondiste du diamant.

HDR (Hoge Raad voor Diamant)

Représentant de l’industrie diamantaire belge, il rédige des certificats très précis et détaillés sur le diamant et permet ainsi de s’assurer de l’authenticité de la pierre.

IGI (International Gemological Institute)

Il figure parmi les plus grands et a notamment créé le Laserscribe System Mark qui permet de graver les diamants au laser. Ses certificats contiennent les mêmes informations que ceux du GIA.

L’AGSL (American Gem Society Laboratories), le DCLA (Diamond Certification Laboratory of Australia) et le LFG-CCIP (Laboratoire Français de Gemmologie de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris) sont également reconnus pour leur expertise.