Les 5 diamants les plus célèbres au monde

Symbole d’amour et d’éternité, le diamant est une gemme extraordinaire dans laquelle l’oeil humain plonge pour mieux se laisser envoûter par son sublime éclat. Au cours de l’histoire, certains spécimens ont acquis une grande notoriété, de par leur volume et leur beauté hors du commun. Adulés, convoités, parfois même maudits ; voici les 5 diamants les plus célèbres au monde.

Pour en savoir plus sur le diamant, n’hésitez à lire ou relire notre guide du diamant.

Le Hope

diamant le hope

Probablement le plus connu de tous, ce magnifique diamant d’un bleu indigo peu courant pèse 112,5 carats lorsqu’il est découvert dans le sud de l’Inde. Il est ensuite rapporté en France par Jean-Baptiste Tavernier, puis acheté par le roi Louis XIV. La pierre est alors désignée sous le nom de « Diamant bleu de la couronne ».

Pendant la Révolution française, le diamant disparaît, pour finalement réapparaître à Londres en 1830, où il est acheté par Henry Philip Hope qui le rebaptise d’après son propre nom.

En 1947, il est acheté par le célèbre joaillier Harry Winston, qui l’offre à la Smithsonian Institution à Washington en 1958, lieu où on peut l’admirer aujourd’hui. Après de nombreuses retailles au cours de son histoire, il pèse désormais 44,50 carats. C’est un diamant réputé comme étant maudit, en raison de la fin tragique qu’ont connu de nombreuses personnes l’ayant possédé.

Le Koh-i-Noor

Koh-i-Noor

Les origines de ce diamant, dont le nom signifie « Montagne de lumière » en persan, sont assez floues. On suppose qu’il proviendrait d’une ancienne mine indienne. Il est mentionné pour la première fois aux alentours du 13ème siècle, puis passe entre les mains de plusieurs empereurs Moghols avant d’être monté sur le célèbre trône du Paon.

Il est nommé Koh-I-Noor en 1739, par l’empereur persan Nadir Shah qui en prend possession.

En 1849, sous l’occupation britannique de la région du Panjab, la puissante Compagnie des Indes s’empare de la pierre pour l’offrir à la Reine Victoria. Le diamant pèse alors 186 carats, mais celle-ci décide de le faire retailler pour le rendre plus brillant, le passant à un poids de 108,93 carats. Le Koh-I-Noor est ensuite serti au centre de la couronne royale britannique. Cette dernière ne sera portée que par des femmes, comme le souhaite la Reine Victoria. En effet, il semblerait que ce diamant à l’histoire sanglante et mouvementée porte malheur aux hommes le possédant.

Aujourd’hui, ce superbe diamant blanc aux légers reflets bleutés fait partie des joyaux ornant la couronne de la famille royale britannique, et est exposé dans la Tour de Londres. Il pesait 186 carats à l’état brut contre 108,93 aujourd’hui.

Le Regent

le regent

Ce diamant blanc de 426 carats dans sa forme brute, est découvert en 1698 par un esclave dans des mines en Inde du Sud. C’est le gouverneur Thomas Pitt qui en fait l’acquisition. La pierre est retaillée en coussin en forme de brillant, réduisant son poids à 140,50 carats.

Un peu plus tard, elle est vendue au duc d’Orléans et rebaptisée « Le Regent » en l’honneur de ce dernier. Sertie sur la couronne du Roi Louis XV, elle est portée lors du couronnement de ce dernier.

En 1792, le précieux diamant est volé en même temps que le diamant bleu de la couronne (diamant Hope), mais retrouvé l’année suivante. Il sera par la suite porté par de nombreux rois et reines de France.

Aujourd’hui, Le Régent est exposé au Musée du Louvre, dans la galerie d’Apollon.

Le Cullinan

le cullinan

En janvier 1905, dans la mine Premier en Afrique du sud, ce diamant blanc de 3106,75 carats est découvert. Il est baptisé d’après Sir Thomas Cullinan, propriétaire de la mine. Il est d’abord acheté par le gouvernement du Transvaal, une région d’Afrique du Sud, puis offert au Roi d’Angleterre Édouard VII pour son 66ème anniversaire, en 1907. La pierre est envoyée à Joseph Asscher afin que celui-ci puisse la tailler. Elle est alors divisée en 9 diamants volumineux, et d’autres plus petits.

Le plus grand spécimen, le Cullinan I, orne aujourd’hui le sceptre de la Reine d’Angleterre et pèse 530,20 carats. Il est surnommé « Great Star of Africa ».

Le deuxième plus grand spécimen, le Cullinan II ou « Lesser Star of Africa », est serti sur la couronne impériale d’Angleterre et pèse pour sa part 317,40 carats.

Le diamant Cullinan reste, jusqu’à ce jour, le plus gros diamant brut découvert au monde.

L’Orloff

Orlow

Au 17ème siècle, ce diamant est découvert, ou plutôt volé, par un grenadier français dans un temple Hindou, alors qu’il était incrusté sur une statue. Par la suite, la pierre passe de négociant en négociant, pour finalement être achetée par le prince Grigori Grigorievitch Orloff. Ce dernier l’offre à l’Impératrice Catherine de Russie dans l’idée de reconquérir son coeur. Elle accepte la pierre, la baptise d’après son prétendant et la fait monter sur le sceptre impériale, sans pour autant accorder de nouveau ses faveurs à Grigori. Celui-ci finit alors par perdre la raison et par être interné.

Aujourd’hui, le diamant Orloff fait partie des trésors du Musée du Kremlin, à Moscou. Il a la particularité de présenter une taille indienne en forme de demi-oeuf, et pèse 189,62 carats. Il arbore une sublime teinte blanche avec des reflets oscillant entre le bleu et le vert.