Diamant

Réputé pour son incomparable éclat, le diamant est l’un des matériaux naturels les plus durs, classé à 10 sur l’échelle de Mohs (le maximum). À tel point qu’en dehors du monde de la bijouterie, il est aussi utilisé dans le domaine industriel pour découper d’autres matériaux. Les diamants sont composés de carbone pur ayant cristallisé profondément sous la terre il y a des millions d’années, à une température et à une pression extrêmement élevées. Ils ont ensuite été, au fur et à mesure du temps, remontés à la surface par divers phénomènes naturels (éruptions volcaniques, érosion, vents, marées, etc.). Généralement, le diamant est extrait de la « kimberlite », une roche présente dans les régions les plus anciennes de la croûte continentale.

Le diamant pur se cristallise sous forme cubique. Les plus courantes sont les formes octaèdre, cube, rhombododécaèdre, dodécaèdre et trictaèdre.

Les diamants les plus recherchés sont ceux qui n’ont pas de couleur (blancs transparents). Plus la pierre est transparente, plus elle a de la valeur. Ils sont classés selon une échelle de couleur :

Différentes teintes diamants

Cependant, il existe également des diamants de couleur mais ils sont considérés comme une catégorie à part et sont extrêmement rares. Leurs teintes sont très variées, allant du rose au bleu en passant par toutes les teintes de l’arc-en-ciel.

Les critères d’évaluation du diamant sont appelés les 4C en anglais (Carat, Color, Clarity, Cut). Ils permettent d’évaluer son poids (1 carat = 0,20g), sa couleur, sa pureté (imperfections présentes dans la pierre) et sa taille.

La beauté d’un diamant dépend en grande partie de sa brillance, de la façon dont il réfléchit la lumière. C’est pour cette raison que la taille et le polissage sont particulièrement délicats, cela demande un véritable savoir-faire car l’éclat de la pierre en dépend directement. Les proportions entre la « table » (dessus du diamant), la hauteur et le diamètre doivent être parfaites car ce sont elles qui vont déterminer les « feux » de la pierre. Les tailles les plus courantes sont le diamant brillant rond, le diamant princesse (carré), le diamant ovale, le diamant marquise, le diamant poire et le diamant émeraude (rectangle à pans coupés).

Origine

Les premières extractions de diamants se firent en Inde au XVIème siècle, en particulier dans la région de Golkonda (Golconde) mais aussi du côté de Bornéo. On découvrit ensuite des gisements au Brésil puis en Afrique (Afrique du Sud en particulier). De nos jours, la production mondiale de diamants est principalement assurée par le continent africain (Ghana, Botswana, Angola, Afrique du Sud, Namibie). On en trouve également en Amérique du Sud (Brésil, Venezuela), en Russie, en Australie et au Canada.

Il existe différents types de gisements de diamants : les mines (à ciel ouvert ou souterraine), les alluvions fluviales ainsi que les littoraux et fonds marins.

pays producteurs diamants

Symbolique

Le nom « diamant » provient du latin « diamas » et du grec « adamas » signifiant « invincible ». Dans l’Antiquité, ils étaient considérés comme les larmes des dieux.

C’est un symbole de force et de pouvoir, notamment par rapport à son extrême dureté. Il représente aussi la perfection, l’innocence, la lumière et la pureté.

Signe d’éternité et d’amour constant, c’est la pierre de l’engagement et de l’union, très souvent utilisée pour les bagues de fiançailles. Elle est d’ailleurs parfois sertie d’un diamant unique appelé « solitaire ».

Vous souhaitez tout savoir sur les trois autres pierres précieuses? Nous vous invitons à cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux différentes pages.