le Jade

Comment reconnaître du vrai jade ?

Considérée comme une gemme royale, le jade est notamment utilisé en Chine et dans toute l’Asie depuis des millénaires. C’est une pierre que l’on peut voir sur des bijoux mais aussi sur divers types d’ornements. Derrière sa beauté se cachent aussi des vertus spirituelles. Malheureusement tout autant qu’il est demandé, le jade est aussi très souvent imité. Nous vous proposons aujourd’hui quelques astuces pour pouvoir discerner le vrai du faux.

Bien que le vert soit la couleur la plus fréquemment mise en avant, il existe d’autres teintes de jade variant selon la quantité d’oxyde de fer et de magnésium dans la pierre (rouge, noir, gris, blanc, lavande, rose, etc.). Elle peut être semi-transparente ou opaque.

Le jade véritable

Il existe deux sortes de jade que l’on peut considérer comme « authentiques » :

La jadéite

Pur, naturel et rare, ce jade est aussi le plus coûteux. C’est une pierre qui n’a subit aucun traitement chimique. Ce type vient souvent de Birmanie. On le trouve également au Guatemala et en petites quantités dans d’autres endroits du monde. Sa dureté est de 7 sur l’échelle de Mohs, ce qui en fait du Jade une pierre dure qui ne peut pas être rayée.

La néphrite

Ce jade est assez recherché mais il reste moins qualitatif que la jadéite. Des deux, il s’agit de la forme de jade la plus commune, c’est notamment ce qui la rend plus abordable. Sa dureté aussi est moins importante (6 à 6,5 sur l’échelle de Mohs) mais il reste cependant inrayable.

Attention, sachez que le jade véritable peut parfois avoir subi différents traitements. Par exemple, il arrive que la néphrite soit traitée afin d’intensifier sa couleur.

Le Jade est classé dans trois catégories :

  • Type A, naturel et non traité
  • Type B, traitement et injection visant à éclaircir la pierre
  • Type C, éclairci chimiquement et teinté

La catégorie de votre pierre doit être indiquée sur le certificat d’authenticité qui vous est délivré lors de l’achat.

Astuces pour reconnaître une vraie pierre de jade

1) Tenez la pièce à hauteur de l’œil devant la lumière pour chercher les imperfections. Si le vendeur semble s’offusquer, vous pouvez déjà vous méfier ! En transparence, doivent apparaître des entrelacs fibreux, comme des espèces de veines traversant la pierre. Si celle-ci est parfaitement uniforme ou si vous discernez des bulles d’air, cela veut dire qu’il s’agit d’une contrefaçon.

2) Le jade est une pierre froide qui ne retient pas longtemps la chaleur. Vous devez donc sentir sa fraîcheur dès le premier contact. Gardez-là dans la paume fermée de votre main jusqu’à ce qu’elle se mette à votre température puis reposez-là quelques secondes. Elle doit normalement avoir repris sa fraîcheur initiale.

3) Prenez une pierre de jade dans chaque main et frappez-les l’une contre l’autre. Le bruit doit produire une légère résonnance. Si le son est au contraire plat comme celui de billes par exemple, c’est que les gemmes sont fausses.

4) Enfin, si vous avez déjà un objet en jade et que vous souhaitez vérifier son authenticité, vous pouvez essayer de gratter légèrement la pierre avec une pointe de ciseaux par exemple. Faites-le sur une partie qui ne se voit pas. Si la pierre semble facilement se rayer, c’est probablement qu’elle n’est pas authentique.

Pour en savoir plus sur cette pierre fine, n’hésitez pas à consulter notre guide complet sur le Jade.